Les Chroniques d'Arcadia

Arcadia, un immense continent rongé par les conflits et les conspirations. Alors que la guerre menaces à nouveaux les cités-franches. Quel destin choisirez-vous ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Prologue: Leila

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 15
Date d'inscription : 24/08/2015

MessageSujet: Prologue: Leila   Jeu 29 Oct - 1:24

Quelle est la différence entre un loup-garou et une femme ?
Il n'y en a pas ! Les deux sont invivable au moins une fois par mois.
Blague de Chasseur

Grimwood. S'étendant depuis la Dent d'Albion jusqu'au massif de Icebreath, il s'agit de la plus vaste forêt du continent. Ici pas de villes ni de routes ou de fermes sur des centaines de kilomètres. Il s'agit d'un territoire sauvage et mystérieux qui inspire peur et curiosité. Des règles différentes s’appliquent à l'ombre des arbres de Grimwood. Leur connaissance fait souvent la différence entre la vie et la mort lorsque l'on s'aventure dans ces bois. Ce qui était justement le cas de Leila.  Depuis trois jours elle s'enfoncait dans ce territoire hostile à la recherche de son Maître disparue. Mettant à profit ce qu'elle avait appris de celle-ci afin d'éviter les nombreux dangers du derniers territoire inhumain du continent.

« Ishvet fosbet pos skash ! »

Oups ! La voix appartenait à un homme au physique sculpté par la vie sauvage, puissant et sec. Il venait de surgir devant elle à environs 5 mètres. Sa pilosité plus développé que la moyennes et les légers reflets dorés de ses yeux trahissait sa nature. Un loup-garou sous forme de semi-homme. Plutôt encouragement compte tenu des circonstances. On ne prend pas une forme capable de parler aux humains lorsque l'on veut les tuer sans sommations.

« Opa skash hish ? Kwit ! »

Le ton était agressif et la colère brûlait dans les yeux du loup-garou. Rassemblant ses maigres connaissance d'auto-didacte en Lupin, Leila comprenait la chose suivante. On lui demandait, sans politesse aucune, ce qu'une humaine faisait à Grimwood. Le ton laissait peu de place au doute. Peut importe sa réponse, ses chances de sortir indemne de la rencontre était maigres. En effets, elle avait délibérément enfrain la première et plus importante règle de Grimwood: Les humains ne rentrent pas dans Grimwood.


Dernière édition par Admin le Ven 30 Oct - 15:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arcadia.forumgratuit.fr
Leïla

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 24/09/2015
Age : 23

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Leïla
Profession: Chasseresse
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Prologue: Leila   Ven 30 Oct - 15:24

Leïla rassembla son courage pour cacher la peur qui lui nouait les entrailles. Cette peur qui ampli peu à peu votre corps jusqu’à vous empêcher de bouger.
Les loup-garou, elle les connaissait bien, enfin en théorie car chaque meute est différente, et même si elle était appréciée par la tribu des Marche-Vent, celui-là elle ne le connaissait pas et vu le ton sur lequel il l’avait interpellée, il n’allait certainement pas l’inviter à discuter autour d’un bon feu. Trèves de plaisanteries, que faire devant cette créature prête à lui sauter à la gorge au moindre faux pas. Elle bafouilla en Lupin une réponse expliquant de la manière la plus basique qui soit qu’elle recherchait Falskeik. Elle espérait qu’en entendant le nom en Lupin de son Maître et en voyant qu’elle connaissait quelques rudiments de cette langue, le loup-garou se radoucirait quelque peu.

*  Et si justement celui-là ne porte pas Morrigan dans son cœur, et si l’entendre parler Lupin le mettait encore plus en fureur ! *

Les pensées fusaient dans la tête de la jeune fille. Néanmoins, dans un moment de lucidité, elle laissa glisser discrètement dans sa main, le petit couteau qu’elle avait coutume de cacher dans sa manche. Elle ne voulait en aucun cas attaquer, mais cette arme l’aiderait peut être à fuir si le lycanthrope décidait de passer à l’attaque. Figée et le plus impassible possible, elle attendit une réponse, espérant qu’elle ne se ferait pas écorchée vive et qui sait, il savait peut être où était Morrigan…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 15
Date d'inscription : 24/08/2015

MessageSujet: Re: Prologue: Leila   Lun 9 Nov - 21:24

« Aï ... chee Falsheik ! ... Shesta ... lotee ! »

Leïla formula sa phrase du mieux qu'elle put. En somme elle cherchait Cheveux-de-neige qui s'était … euh … perdu ? Ok, ce n'était pas tout a fait la vérité, mais son maigre vocabulaire ne lui permettait pas de formuler mieux. Son Maître avait apparemment eu un rêve étrange il y avait cinq jours de cela alors qu'elles voyageaient sur la « Voie des rois » la seul route de Nerynile qui traversait Grimwood.  Suite à ce rêve, Morrigan lui avait annoncé qu'elle avait « rendez-vous » dans les profondeurs de la forêt, et lui avait ordonné de rejoindre le château de la Guilde au plus vite si elle ne revenait pas dans les deux jours … Obéir n'avait jamais était un des points fort de Leïla .
Le Garou la fixa de son regard inquisiteur durant une petite seconde.

« Tou Kokote Falsheik ? ... Tou piet que mi id ? Tou Det ! »

Prononçant les dernier mots avec fureurs le Garou fit un pas en avant, sa main à présent garnie de griffes ayant l'air aussi acérés que des rasoirs …
Deux loups aux pelages gris surgirent alors devant Leïla, s'interposant entre elle et son agresseur. Cette dernière reconnut aussitôt Wenf et Shuski, deux membres d'une meute de loups-garous appartenant à la tribu des Marches-vents q'elle connaissait tout particulièrement. Entre eux se trouvait une adolescente qui ne semblaient avoir entre 18 et 20 ans. Il s'agissait de Niuk, une jeune Garou aux cheveux roux qui s'était imposé comme alpha de sa meute dés les premiers jours et dirigait celle-ci d'un main de maïtre.

« Rek ! Ok tou bee ceki det hoï ... »

L'apparition des trois garous et les paroles de Niuk semblèrent calmer les ardeurs meurtrière du garou inconnus qui semblait a présent surpris.

« Qe Winwak dot ish ? Ish tertir Silsnif ! Wos na nir dot ish ! »

Apparemment les nouveaux venus n'avait rien a faire non plus dans les environs si l'on en croyait les paroles de l'inconnue, à présent de nouveau en colère.
Wenf et Shuski, toujours sous formes de loups, grognèrent à l'unissons a l'adresse du Garou inconnus et Niuk se tourna pour faire face à Leïla, un grand sourire chaleureux illuminant son visage malgré la situation.

« Il fait bien longtemps qu'on se voit pas ma soeur ! »

Sur ces paroles elle enlaça Leïla sans lui laisser le temps de répondre. Un geste d'affection très fort chez les Garous qui n'étaient pas du genre démonstratifs.

« Que tu faire seule ici ? Pisteurs Silencieux aimes pas les Humains. Toi en danger ici ... Où est Falsheik ? »

Le manque de pratique du Deis, la langue de Nerynile, était plus que notable dans l'élocution de Niuk. Pourtant si l'on tenait compte du fait que Leïla ne lui donnait des cours que depuis un an et demi, elle se débrouillait extrêmement bien. Sa détermination à apprendre la langue de celle qu'elle considérait comme sa sœur de sang était digne d'éloge.


Dernière édition par Admin le Dim 29 Nov - 22:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arcadia.forumgratuit.fr
Leïla

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 24/09/2015
Age : 23

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Leïla
Profession: Chasseresse
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Prologue: Leila   Ven 13 Nov - 1:54

Que ne fut pas le soulagement de notre héroïne lorsqu'elle apperçu Niuk, Wenf et Shuski s'interposer entre elle et ce Garou assoiffé de sang! Elle demeura néanmoins figée, impuissante. Ne pas intervenir et compter sur ses amis lui semblait être la meilleure solution pour le moment. Gardant au creux de sa main son petit couteau comme pour se donner du courage, elle observa la confrontation. Elle avait déjà assisté à un combat extrêmement violant et sanglant entre deux loup garou de "sa meute", alors un vrai combat à mort elle ne voulait même pas y penser. Plongée dans ses pensées, elle fût surprise par l'étreinte de Niuk. Une sensation de chaleur envahit tout son être faisant disparaître tout sentiment de crainte. Leïla était très attachée à cette Garou. Alors que tout les Hommes la fuyaient de par son aura diront nous, particulière, les loup garou l'avaient pratiquement adoptée au premier coup d’œil et tout particulièrement Niuk. Même si la jeune fille ne l'admettrait jamais, elle l'aimait comme une sœur et était très honorée et touchée par son statut de "sœur de sang".

Ignorant totalement les grognements menaçants qui faisaient écho autour d'elle, elle répondit à Niuk :
"Quel plaisir de vous voir ici. J'ignore totalement où se trouve Morrigan, je suis justement à sa recherche. Elle a brusquement disparue depuis 5 jours, me laissant sans nouvelles."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 15
Date d'inscription : 24/08/2015

MessageSujet: Re: Prologue: Leila   Dim 29 Nov - 23:29

Niuk parut troublée par la nouvelle de la disparition de Morrigan.

« Cinq jours ? »

Mais un nouvel ensemble de grognement interrompit soudain l'échange des deux jeunes femmes. En effet deux nouveaux Loup-garous s'etaient joint aux protecteurs de Leïla. Il s'agissait de Rees et  Kenrik. Le premier, sous la forme d'un immense loup de 1 mètre au garrot, était le cadet de la meute . Le second, sous ses traits sauvages de semi-homme, ou Glabro en Lupin. était l’aîné. Tous les quatre, Wenf, Shuski, Rees et Kenrik, faisaient face à un groupe d'une demi-douzaine de garous sous différentes formes, du simple loup, au puissant Hispos, le demi-loup, en passant par le Glabro. Chacun grognant, hurlant, griffant l'air ou tout autre démonstration de puissance visant à intimider ses adversaires.
Examinant la scène du coin de l'oeil, Niuk repoussa doucement Leïla.

« Recule Falveg. Nos amis ont besoin leçon de politesse. »

Un sourire effrayant barrait à présent son visage lui donnant, avec ses cheveux aux reflets enflammés, l'apparence d'un authentique démon.

« Part pas loin, je reviens vite. »

Lui tournant le dos, Niouk marcha calmement vers sa meute. Sa silhouette devenant flou au fur a mesure de son avançée. Grandissant à chaque pas, des griffes venant garnir ses mains, des crocs poussant dans sa bouche à présent allongée comme une gueule de loup. Un véritable Loup-garou de trois mètres de haut à la fourrure rousse, tout en griffes et en muscles se tenait à présent entre la meute des Pisteurs silencieux et celle des Marche-vent. Un hurlement prodigieux retentit dans les profondeurs de Grimwood imposant un lourd silence une fois qu'il eu cessé. Une voix inhumaine, lourde et vibrante de colère, presque indissociable d'un grognement, se fit alors entendre.

« REK ! OK VOS DET ! OS GAD FALVEG ! EYA IJ FALSHEIK ! MI DET SOS DAN EYA ! »

Le grognement sous-jacent n'aidait en rien la compréhension mais Leila en comprit l'essentiel. Niuk leur promettait à tous de les tuer si ils touchaient à un seul de ses cheveux. Elle présentait sa meute comme les protecteurs de Falveg, fille de Falsheik.
La tension était palpable, la scène semblait comme figée. Les Pisteurs Silencieux étaient plus nombreux mais les Marche-vents semblaient beaucoup plus déterminés. En cas de combat, l'issu serait incertaine. Leïla savait qu'elle devait à présent agir d'une manière ou d'une autre sous peine de voire éclater sous ses yeux une bataille brutale et meurtrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arcadia.forumgratuit.fr
Leïla

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 24/09/2015
Age : 23

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Leïla
Profession: Chasseresse
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Prologue: Leila   Mar 1 Déc - 15:14

De nouveaux grognements firent oublier à Leïla l'inquiétude qu'elle ressentait pour son maître. Lorqu'elle chercha du regard la provenance de ses derniers, elle vit Rees et Kenrik faisant face à non pas un Pisteur mais à une demi-douzaine de loup-garous attendant juste une excuse pour engager une bataille sanglante. Elle fut sortie de sa torpeur pas la main de Niuk qui la fit reculer d'un pas. Leïla avait déja vu cette lueur dans les yeux de son amie et cela n'augurait rien de bon. Elle eu confirmation de ses craintes lorsque que Niuk lui sourit après avoir promit de donner aux Pisteur une bonne leçon de politesse. Elle n'avait pas souvent vu Niuk perdre son calme et se transformer. Elle ne pu retenir un mouvement de surprise lorsqu'elle vit se métamorphoser devant elle ce loup immense et menaçant. A côté de Niuk, Rees paraissait minuscule. Imaginez un lézard à côté d'un dragon!
C'est alors que retentit la menace de Niuk. Cette voix fit frissoner Leïla. Elle n'avait plus peur des Pisteurs, se sentant en sécurité avec "sa meute" pour la protéger. Ce qui l'angoisssait c'était l'issu de cette confrontation... Que faire pour éviter le combat?! De nombreuses idées fusaient dans sa tête mais aucune lui semblait pertinante... Fuir dénoterait une soumission aux Pisteur et les Marche-Vent ne l'accepterait jamais. Faire face conduirait automatiquemant à un affrontement.
Elle sentit la peur, la frustration, la colère, l'impuissance s'emparer d'elle. Elle se sentait comme emporter dans un torrent d'émotions incontrolables. Une forte douleur envahit sa poitrine. Elle savait ce qui était en train de se tramer : sa mutation se mettait en place! Leïla fut empli d'une vague de panique, elle saisit le couteau qu'elle avait garder au creu de sa main et regarda son reflet dans la lame étincellante : ses yeux perdaient peu à peu leur couleur se remplissant d'un noir abyssal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 15
Date d'inscription : 24/08/2015

MessageSujet: Re: Prologue: Leila   Mar 19 Jan - 23:40

Une douleur atroce explosa alors dans l'intégralité du corps Leïla et elle eu la sensation que quelque chose se brisait en elle. La souffrance cessa aussi brusquement qu'elle était apparue et une sensation de froid intense la remplaça. Ce n'était pas le genre de froid que provoque la morsure brutale de l'hiver, mais plutôt la sinistre étreinte de l'obscurité qui s'insinue lentement et inexorablement en vous  lorsque la lumière s'éclipse au profit des ténèbres.
Elle leva les yeux vers sa meute mais ne put que constater le triste spectacle qui s'offrait à elle. Les deux meutes avaient céder à l'appel du sang. Le combat était d'une violence inouïe et la scène difficilement supportable pour qui n'a pas le cœur bien accroché. L'air était empli du bruit de la chair que l'on déchire et de celui des os qui se brisent. Mais pour le meilleurs ou pour le pire, l'affrontement ne faisait que commencer. Un observateur averti aurait, en effet, remarqué que les blessures des belligérants, aussi terribles qu'elles soient, guérissaient presque aussi vite qu'elles étaient infligées.
Soudain, deux Pisteur silencieux réussirent à s'extirper de la mêlée et fondirent sur une Leïla. Un sentiment de vide emplissait cette dernière. Son esprit et son corps engourdie par un phénomène qu'elle ne connaissait que trop bien. Les deux garous n'étaient plus qu'a deux mètres d'elle, prêts à lui arracher la vie d'un revers de griffe et d'un claquement de crocs.
Ils se figèrent pourtant sur place au moment où les griffes du premiers effleurèrent le visage de Leïla. Leurs yeux, brûlant de colère la seconde précédente, tournoyaient à présent follement dans leurs orbites alors que leurs muscles se tendaient pour échapper à l'étreinte invisible qui les maintenait en place. Puis des gémissements sortir de leur gorges et se muèrent rapidement en jappements de douleur alors qu'un sourire s'étirait presque avec effort sur le visage autrement inexpressif de Leïla. Les jappements devinrent de grotesques et indescriptibles gargouillement alors que du sang commençait à sortir en bouillonnant par leurs yeux, oreilles, bouches et narines. Les deux métamorphes s'écroulèrent ensuite et convulsèrent violemment plusieurs minutes sous le regard fixe de Leïla qui ne perdait pas une miette de ce macabre spectacle. Puis ses yeux vides se levèrent pour faire face à ceux pleins d'inquiétude et de méfiance de Niouk qui déclarat calmement et avec douceur :

« Paix ma sœur … Combat est finis. Falveg plus en danger ... Laisse partir Kuruth maintenant. »

La température chuta alors de façon vertigineuse. Les respirations se condensèrent en buée dense alors que la végétation environnante se figeait peu à peu par l'effet du givre . Niouk se crispa soudainement mais ses yeux ne quittèrent pas ceux de Leïla et son ton rassurant ne changea pas.

« Paix ma sœur. Plus de danger. Laisse partir Kuruth.»

De nouveau un douloureux sourire étira les lèvres de Leïla alors que sa main droite se levait lentement vers Niouk.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arcadia.forumgratuit.fr
Leïla

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 24/09/2015
Age : 23

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Leïla
Profession: Chasseresse
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Prologue: Leila   Jeu 21 Jan - 15:04

En réponse à la douleur qui s'emparait d'elle, elle serra si fort son couteau que son sang se mit à couler le long de la lame. Elle regardait avec un regard vide de toute émotion son sang couler ne ressentant rien de ce côté là. Le froid et les ténèbres abyssales s'emparaient d'elle. Lutter ne servait à rien. Apprendre et comprendre, voilà ce que cherchait à faire Leïla pour enfin réussir à contrôler ce pouvoir dévastateur. Le tumulte du combat se déroulant devant elle la sorti de ses pensées. Lorsqu'elle vit les meutes s'affronter dans un combat sans merci deux émotions la parcourèrent : un profond plaisir et une certaine jubilation à la vue du sang et des lambeaux de chair vollant au clair de lune, et un sentiment d'horreur et de culpabilité car elle n'avait pas pu protéger ses amis et empêcher ce combat.
Que faire! S'éloigner semblait être la meileur solution. En effet dans ces moments là elle n'était pas totalement maître de ses actes et serait capable de tuer même un ami. Cependant elle n'arrivait pas à se résoudre à les abandonner.
Elle s'apprétait néanmoins à s'enfoncer dans la forêt lorsqu'elle vit deux des Pisteurs fondre sur elle à une vitesse allucinante.
En une seconde le temps fût comme ralenti. Elle sentait chaque pulsation de leur coeur, chaque microlitre de sang qui parcourait leurs veines. Elle laissa son esprit parcourir chaque veine chaque artère, jusqu'à la dernière seconde. Elle les regarda se figer devant elle. Quelques gouttes de sang perlées sur son visage rendant que plus intense la scène qui se déroulait maintenant.

Une petite voix dans sa tête lui sifflait :
* Fais les souffrir! Les saigner? Non... Ce n'est pas assez cruel! Fais les bouillir de l'intérieur, exploser, retapisser le tapis de feuilles mortes qui recouvre le sol de cette immonde forêt! *

Leïla n'eut même pas le temps de cligner de l'oeil qu'elle vit ses assaillants se vider de leur sang dans d'atroces souffrances. Elle était horrifiée par ce qu'elle venait de faire et le pire dans tout ça c'était ce sourire et ce plaisir de tuer qui ne lui appartenait pas. Elle ne pouvait pas détourner les yeux et alors qu'un sentiment de plénitude l'emplissait jusqu'au bout des orteils.
Au milieu des sons d'agonie, la voix de Niuk s'éleva. Pour la première fois, la jeune chasseur détourna le regard et commença a fixer la louve. Un sentiment de colère remplaça celui de plénitude.

*Comment ose-t-elle nous intérrompre! Fais la payer! Fais la payer!*

Leïla commença à s'immiscer dans le système sanguin de Niuk. Elle sentit ce sourire horrible s'étirer sur son visage et sans qu'elle ne pût le contrôler son bras se leva vers son amie. Elle rassembla toute ses forces et toute sa volonté pour cesser le carnage. Elle se sentait épuisée et commença a resssentir différentes douleurs. Tout d'abord une douleur aigu à sa main. Sans s'en rendre compte elle avait continué à serrer son petit couteau et la lame lui avait profondément entamée la chair. Puis vînt la sensation de la blessure superficilelle au niveau de son visage causée par l'un des Pisteurs au moment de l'attaque. Elle sentit les larmes lui emplir la gorge : elle ne voulait définitivement pas blesser sa soeur.
Elle vit Niuk se raidir et ses yeux se remplir de sang. Leïla se rappela alors les enseignements de Morigan : ne pas céder à la peur et aux ténèbres sans les fuir pour autant.  Elle rassembla toute ses forces et le peu de courage qui lui restait pour détourner son regard de son amie. Elle se laissa tomber violament sur ses genoux et ferma les yeux. Elle fit le vide dans son esprit et se parla à elle même.
*Cela fait partie de toi, tu as cette faim assaciable au fond de toi mais ça ne fait pas de toi un monstre. Je ne suis pas un monstre! *

Elle sentit la paix envahir son esprit : sa crise était terminée. Elle sentit les mains et la chaleur corporelle de Wenf l'enlacer. Ses yeux s'entrouvirent alors pour voir Niuk visiblement en bonne santé penchée vers elle. Notre héroïne perdit alors connaissance tant la douleur de ses blessures et la fatigue était trop forte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 15
Date d'inscription : 24/08/2015

MessageSujet: Re: Prologue: Leila   Mar 15 Mar - 16:55

Leïla rouvrit les yeux sur un plafond en pierre brute. La sensation d'un matelas légérement trop dur sous son dos, les bruits ambiants ainsi que l'odeur familière, mélange unique de métal chaud, de fruits massérés et de plantes fraiches, qui lui titillaient les narines, lui indiquèrent sans aucun doute possible qu'elle était revenus entre les murs du quartiers générale de la Guilde. Une ostère forteresse  construite il y avait environ 250 ans sur les rives de l'immense lac de Gwen. Assez loin des axes commerciaux pour être difficle à trouver, mais assez proche de la capitale du duché pour ne pas être coupée de la civilisation.

« Et bien. Il était temps ma petite. Je veux bien croire que le voyage ait été difficile mais de là a dormir 4 jours … Je ne pensais pas avoir élevé de fainéant pourtant. »

Le ton était doux malgré une voix grave et légérement rocailleuse. Elle appartenait à Maman, le maitre des novices de la Guilde. Il avait pratiquement élevé lui-même tout les membres de la guilde agés de moins de 40 ans. C'était son rôle d'éduquer et de s'occuper des enfants jusqu'a ce qu'ils trouvent un Maitre prêt à les enmener faire leurs premières armes. Bien que la pluparts l'ai haï pour son intransigeance et ses punitions parfois brutales. Plus nombreux encore étaient ceux qui lui vouaient un profond et sincére respect pour son oreille toujours attentive et ses conseils avisés. Il s'agisait d'un vielle homme au visage marqué par les années malgré une carrure de centaure que beaucoup d'hommes moins agés lui aurait envié.
Il était assis sur un tabouret posé près du lit de Leïla. Cette dernière pouvait à présent reconnaître la piece où elle se trouvait. Il s'agissait de sa cellule personnelle.

« Une fois que tu auras prit le temps d'ingurgité ton petit déjeuné, SANS EN LAISSER UNE SEUL MIETTE. Tu auras l'amabilité de m'expliquer comment tu en es arrivée à te faire amener ici par une meute de lupins. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arcadia.forumgratuit.fr
Leïla

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 24/09/2015
Age : 23

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Leïla
Profession: Chasseresse
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Prologue: Leila   Mer 6 Avr - 22:35

Leila déviseaga Maman. Elle n'avait pas encore émergé jusqu'au moment où le souvenir des deux Pisteurs se tordant de douleur lui revint en mémoire. Elle se releva brusquement et s'écria :
"Niuk?! Elle va bien?! Et le reste de la meute?!"
Une douleur vive la rappella sévèrement à l'ordre.

"Mange!",répondit Maman fermement.
Leila pris d'un air penaud l'assiette posée devant elle et commença à manger doucement. Elle regarda Maman avec tendresse afin d'avoir la réponse à sa question.

"Toujours aussi mignonne à ce que je vois", poursuivit Maman avec ironie. En effet le regard de Leila était limite flippant.
" Ton amie Lupin et sa meute vont bien! Maintenant veux tu bien me raconter ce qu'il s'est passé dans Grimwood?", continua Maman.
Leila lui conta ses aventures et à lorsqu'elle évoca sa perte de contrôle, qui était la cause de son petit coma, Maman fronça légèrement les sourcils.

"Tu as encore beaucoup de chemin à parcourir avant de contrôler ta mutation, mais tu es sur la bonne voie", réconforta Maman en posant sa main affectueusement sur la tête de Leila.
"Maintenant repose toi", conclue Maman.
Leila regarda Maman quitter sa cellule et le silence s'installa dans la pièce.  Lorsque Leïla rouvrit les yeux, le soleil se couchait tranquillement. Elle se leva, s'habilla et sortit profiter des derniers rayons du soleil. Lorsqu'elle arriva dehors elle vit Maman en grande conversation avec Niuk. Elle sentit un bras lui entourer les épaules. C'était Wenf.

"Kom tou set ?"
"Aï knot mej." répondit Leila en souriant.
Puis elle s'avança vers Niuk et Maman d'un pas décidé. Elle avait la ferme intention de retrouver Morrigan et elle devait absolument avoir l'accord de la guilde!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prologue: Leila   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prologue: Leila
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [LOI] Lois héraldiques royales : prologue
» Prologue
» Leila ♀ Chasseuse - Guérisseuse
» Prologue du film 16 Pokémon L'éveil de Mewtwo
» Prologue d'une étrange histoire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Arcadia :: Arcadia :: Nerynile-
Sauter vers: