Les Chroniques d'Arcadia

Arcadia, un immense continent rongé par les conflits et les conspirations. Alors que la guerre menaces à nouveaux les cités-franches. Quel destin choisirez-vous ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Promenons-nous dans les bois : Leïla

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 15
Date d'inscription : 24/08/2015

MessageSujet: Promenons-nous dans les bois : Leïla   Dim 15 Mai - 23:01

« Tous les actes de cruautés ne sont pas gratuits ... Tous les actes de bontés ne sont pas sages. »

Theodore Lazare, célèbres mage Noir disparue


Les ombres de Grimwood, pesaient de nouveau sur les épaules de Leïla. Nïouk marchait à ses cotés, détendue comme à son habitude, un sourire aux lèvres, humant l’air de cet endroit sauvage comme s'il s’agissait du plus délicieux des nectars. Le reste de la meute, bien qu’invisible aux yeux de Leïla, devait sans aucun doute, patrouiller les environs ou ouvrir la voie. Après tout ils étaient ici chez eux.

Cela faisait 5 jours que Leïla avait quitté la Guilde, bientôt 1 mois depuis que Morrigan avait disparu. C’est pour cela qu’elle pénétrait de nouveau le dernier territoire Garou du continent. On lui avait finalement donné sa première mission en solitaire. Celle qui ferait d’elle une Chasseuse de plein droit en cas de réussite, et un cadavre pourrissant dans les sous-bois en cas d’échec. Elle devait retrouver deux autres Chasseurs partis en éclaireurs afin de retrouver Morrigan et la ramener saine et sauve à la Guilde. On lui avait bien signifié que sans la présence de « sa » meute, et la disponibilité de deux Chasseurs vétérans, cette mission ne lui aurait jamais été confiée. Grimwood était un lieux dangereux où même les plus aguerris des Chasseurs ne s’aventuraient qu’en cas d’extrême nécessité.

Le lieux du rendez-vous était à moins d’une demi-journée de marche. Encore un petit effort et Leïla saurait enfin ce qu’on attendait d’elle.

« T’en fait pas sœur. Falsheik pas en danger, moi pas inquiète. Ashanir plus forte, plus dangereuse, que Ishvet elle-même. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arcadia.forumgratuit.fr
Leïla

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 24/09/2015
Age : 23

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Leïla
Profession: Chasseresse
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois : Leïla   Jeu 29 Sep - 10:58

Etrangement Leïla se sentait en sécurité dans cette forêt qu'elle savait extrèmement dangereuse. Elle n'avait pas oublié l'attaque de loup garou ni le bain de sang qui en avait résulté. Cependant la présence de "sa" meute, de "sa famille", lui procurait un sentiment de sérénité. Elle restait néanmoins sur ses gardes. Son sang se glaçait à l'idée de revoir son démon reprendre le dessus. Cette soif de sang qu'elle ressentait dans ces moments la terrorisait.

Elle fut sortie de ses pensées par une réflexion chaleureuse de la part de Niuk. Elle savait pertinement que son maître était plus que capable de survivre dans cette forêt pendant un mois, mais elle représentait beaucoup pour Leïla et la perdre n'était pas envisageable. Elle sourit néanmoins à Niuk afin de cacher au mieux son inquiétude. Elle ne prennait pas cette aventure comme une mission à part entière. Elle était très heureuse de pouvoir partir "en solo" mais la quète était bien trop personnelle pour se pavaner. Ramener Morrigan à la guilde ou du moins la savoir saine et sauve était bien plus important que de réussir sa 1ère mission. Elle était prète à mourrir pour sauver et aider son maitre.

Un craquement dans le sous bois attira son attention. Elle vit alors les membres de la meute se fofiler discrètement afin d'évaluer le danger potentiel. Elle se tourna vers Niuk qui avait visiblement tous ses sens en allerte. Deux personnes sortirent alors des sous bois. Ils avaient l'air épuisés, affamés et surtout bléssés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 15
Date d'inscription : 24/08/2015

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois : Leïla   Dim 2 Oct - 2:23

« Leïla ! Vient t'occuper d'elle. »

S'exclama l'un des deux nouveaux venus, que Leïla identifia comme un chasseur grâce à son médaillon et surtout à l'épée courte en argent qu'il tenait à la main. Son ton était plus agacé que tout autre chose. Il semblait avoir une trentaine d'année, mais cela pouvait être trompeur chez un Chasseur. Du sang maculé sa lame et son visage. Il déposa la femme qu'il soutenait contre un tronc et se retourna tout sortant une fiole opaque de sa sacoche.

« Dit à tes amis de se déployer en éventail et de se couvrir les yeux à mon signal. Je m'occupe du mâle mais ils devront se charger de la femelle. Qu'ils évitent de la blesser sérieusement si possible, les faire fuir devrait suffire. »

Un rugissement bestial se fit alors entendre. Il ne s'agissait certainement pas d'un Garou mais Leïla fut incapable de reconnaître l'animale ou la créature à l'origine du cri. Quelques secondes plus tard deux primates massifs sortirent des arbres. Le plus grand mesurait dans les 3 mètres de hauts et le second au moins 2.  Leurs bras semblaient disproportionnés par rapport au reste de leur corps, leurs mains traînant quasiment au sol. Se souvenant d'une gravure vue il y a longtemps de cela, notre héroïne reconnue un couple de Shaskwash, aussi appelés à tords « Trolls des bois » par les profanes incapables de différencier les deux espèces.

Le mâle, reconnaissable aux défenses proéminentes lui sortant de la bouche, hurla un défi en se frappant brutalement la poitrine puis brisa le tronc de l’arbre le plus proche d'un simple revers de la main avant de charger.

« Attention ! »

Le Chasseur lança le flacon qu'il tenait en mains droit vers le visage de la créature. En se brisant celui-ci produisit une lueur aveuglante qui mit plusieurs secondes à s’évanouir. Sans attendre un seul instant le Chasseur fondit sur l'énorme primate et avec une précision née de l'expérience, enfonça sa lame profondément entre les plaques osseuses sous-cutanées que cette espèce était réputé posséder. Aveuglé et blessé, le mâle frappa l'air autour de lui en espérant atteindre son agresseur. Le Chasseur esquivait avec agilité chaque coup tout en continuant à harceler son adversaire qui peut à peut recula vers la femelle, elle même au prise avec Shuski, Rees et Kenrik.

Une fois les deux créatures dos à dos, le Chasseur et les Garous se placèrent entre eux et le reste du groupe, les trois Lupin grognant et faisant claquer leurs mâchoires de façon menaçante.

« Allé ouste ! Cassez vous !»

Même un Shaskwash n'est pas assez bête pour affronter une meute de Garous de front et ceci sans y rajouter cet étrange petit singe avec son aiguillons brillant et ses cailloux lumineux. Poussant un ultime hurlement de frustration, les deux créatures prirent la poudre d'escampette, les trois Garous sur les talons.

Le chasseur tourna alors les talons et revint calmement vers Leïla.

« Ils ne devraient pas revenir nous chercher des poux avant un moment. »

Il essuya sa lame avant de la rengainer.

« Moi c'est Malcolm, et elle Gwendolyn. Enchanté. »

Il sourit et lui tendit une main encrassé par un mélange de terre et de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arcadia.forumgratuit.fr
Leïla

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 24/09/2015
Age : 23

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Leïla
Profession: Chasseresse
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois : Leïla   Ven 14 Oct - 9:47

Tout d'abord refroidi pour le ton employé par ce Chasseur et surprise qu'il connaisse son nom, Leïla resta planté quelques secondes avant de courir vers la blesser. Regardant l'étendu de la blessure afin de lui prodiguer les 1er soins, Leïla fut interrompu par la demande tactique du Chasseur. Tout d'abord, il connaissait son nom puis son apparenté avec une meute de Lupin. Leïla jeta un regard méfiant au Chasseur, puis d'un seul regard elle signifia a Niuk de suivre sa statégie. Ce n'était pas le moment de se poser des questions, deux imenses Shaskwash se tennait au milieu du chemin. Voyant que le Chasseur et les lupins géraient la situation, Leïla se pencha sur la blessure de la jeune femme. Son flanc sanglant était marqué par une impressionnate lacération probablement causée par un coup de défense du mâle. Doucement, Leïla découpa le tissus de la tunique de la jeune femme. Il fallait stopper l'hémorragie. Leïla fouilla dans son petit sac qu'elle portait a la taille. Il contenait toute sorte de plante, et quelques décoctions. Passionnée par les plantes médicinales et les potions en tout genre, Leïla concocta un cataplasme qu'elle appliqua sur la blessure pour stopper le saignement. N'ayant pas reçu de formation médicale plus poussée, elle ne pu rien faire de plus.

Alors qu'elle s'apprêtait a bander la blessure afin de maintenir le cataplasme en place une lumière aveuglente illumina la forêt. Elle jetta un regard en arrière et vit que le combat était sous contrôle. Elle continua donc de prodiger des soins à la blessée. Une fois le bandage fini, Leïla vérifia du revers de la main si la victime n'avait pas de fièvre. Le Chasseur l'a fit sursauté en s'approchant d'elle. Leïla saisit sa main tendue. Rien de mieux qu'un poignée de mains dégoulinantes de sang pour faire connaissance.

"J'ai stoppé l'hémorragie de Gwendolyn avec un cataplasme. Je ne suis pas une experte mais ça devrait tenir. Cependant vous devriez l'amener rapidement chez un médecin afin d'éviter une infection!"

Leïla fit une pause avant de poursuivre :
"Mais au fait, comment connaissez vous mon nom?!"










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 15
Date d'inscription : 24/08/2015

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois : Leïla   Ven 14 Oct - 19:34

«L'amener chez un médecin ? »

Malcolm se mit à rire

« Gwen ne me pardonnerait jamais d'avoir osé y penser. Et puis le médecin le plus proche doit se trouver à des jours voir des semaines d'ici. »

Il s'accroupit alors prêt de Gwendolyn et repoussa une mèche châtain claire derrière l'oreille de sa partenaire avec une tendresse surprenante.

« Ne t'en fait pas, elle est plus solide qu'elle n'en a l'air et j'ai de quoi la remettre sur pieds dès ce soir. »

Il se mit alors en devoir d'examiner le cataplasme de Leïla.

« Mais au fait, comment connaissez vous mon nom?! »

« Répond skash ! »

Niuk était aux cotés de Leïla observant avec méfiance les deux chasseurs. Sans lever ses yeux de la blessure, Malcolm lui répondit d'une voix presque machinale.

« La peau pâle, les yeux gris et des cheveux aussi noirs qu'une nuit sans lune. Même en faisant abstraction de tes fréquentations pour le moins « originales », il est difficile de ne pas te reconnaître. Et puis même si tu ne t'en souviens pas, on s'est déjà croisé ... il y a longtemps. »

Il regarda alors Niuk dans les yeux en souriant.

« On va devoir monté le camps pour la nuit. Mon amie ici présente va avoir besoin de repos si on veut pouvoir repartir demain matin. »

L'attitude du Chasseur sembla irriter Niuk au plus au point.

« Tsss, Falveg qui décide skash ! Toi et ta femelle avez pas mots à dire. »

Elle soutint le regard de Malcolm quelques secondes puis détourna le regard. Elle fit alors demi-tour en grommelant et s'éloigna d'un pas énergique.

« Skash dos vahal Ishvet … fot less beesilk. »
(Les Singes devraient se tenir à l'écart de Grimwood … pour leur propre bien)

Le sourire de Malcolm disparu dès que Niuk eu tourné les talons et il l'observa s'éloigner sans un mot.

« Falveg ? »

Wenf, qui se tenait en retrait s'approcha alors.

« Qe os dot ? »
(Que faisons nous?)

Malcolm se leva et épousseta son pantalon.

« A toi de voir Miss. Mais je ne peux pas soigner Gwen avant la nuit tombée. Et il est hors de question de la déplacer ou que je la laisse là. Au pire je te donne le Traqueur qui va nous permettre de retrouver Morrigan et tu pars toute seule. Même si je te le déconseille. »

Il sourit alors à Leïla.

« La petite louve à raison sur un point. Ta mission, Ta décision. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arcadia.forumgratuit.fr
Leïla

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 24/09/2015
Age : 23

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Leïla
Profession: Chasseresse
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois : Leïla   Mar 25 Oct - 15:24

Le ton familier de ce chasseur agassait Leïla et à entendre le ton employé par Niuk, elle n'était pas la seule.
*Ça va, ça va je sais que mon physique est marquant et que je ne suis pas le genre de personne que l'on oublie. Malheureusement c'est pas pour les bonnes raisons...*

Leïla ne pu s'empécher de tiquer à haute voix :  
"Fréquentations originales?"
Elle détestait que l'on remette en question l'intégrité de sa meute. Certe copiner avec des lupins ce n'est pas commun chez les chasseurs, mais les loups garous sont des créatures loyales avec un grand sens de l'honneur. Leïla était plus que fière "d'appartenir" à cette meute. Elle n'aimait pas le ton condescendant de ce chasseur, mais il avait épargné les Shaskwash... Elle décida donc de lui laisser le bénéfice du doute. Visiblement ce n'était pas le cas de Niuk, ce qui ne manqua pas d'amuser Leïla. Voyant sa soeur tourner les talons, elle fit signe à Wenf pour aller discuter à l'écart. Alors qu'elle commençait à séloigner, elle entendit Malcolm dire :
"[...] le Traqueur qui va nous permettre de retrouver Morrigan..."
Elle marqua un temps d'arrêt et regarda Malcolm.

*Ma décision, ma décision, ce type m'agace!*
Elle pris Wenf doucement par le bras et l'entraina plus loin.

"Qe os dot?", répéta Wenf
"Je pense qu'on devrait les laisser tranquille pour cette nuit et essayé d'en savoir plus vis à vis de Morrigan" (EN LUPIN), répondit Leïla en lupin approximatif pour éviter de Malcolm comprenne. Elle n'était pas sûre d'elle et elle ne voulait pas qu'il s'en aperçoive.
"Mais gardez l'oeil ouvert, je ne sais pas pourquoi mais il ne me plait pas!"(EN LUPIN), rajouta-t-elle.
Wenf acquesça en lançant un regard rassurant à son amie puis il partit en direction de Niuk pour lui transmettre la décision de Leïla.

Leïla inspira profondement, retourna voir Malcolm et lui dit d'un ton ferme :
"On va vous aider pour cette nuit et rester ici, en contre partie je veux savoir tout ce que vous savez sur mon Maître!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 15
Date d'inscription : 24/08/2015

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois : Leïla   Jeu 24 Nov - 23:33

Malcolm sourie à Leïla

« Merci, Grimwood est un endroit dangereux et la protection d’une meute de Loup-Garous ne se refuse pas à la légère. »

Il se releva en se grattant la tête.

« Pour ce qui est de Morrigan je n’en sais pas plus que toi, le Maître nous a simplement confié le traqueur lié à son médaillon pour nous aider à la retrouver. On est parti à sa recherche quelques jours avant toi, puis on a reçu pour instruction de te rejoindre et de t’assister pour ta première mission. »

En parlant il sortit une étrange pierre translucide et sombre de sa sacoche.

« Voici le traqueur. Le principe est simple. Plus tu te rapproches du médaillon lié au traqueur, plus celui-ci devient transparent. Lorsque tu es assez proche, le médaillon et le traqueur s’attirent l’un vers l’autre, comme deux aimants. »

Il lui tendit alors la pierre.

« Et pour ce qui est de Morrigan même … Et bien il y a de ça quelques années, Gwen et moi on avait envisagé de prendre un novice avec nous. On en avait repéré une qui nous plaisait bien. Elle était prometteuse et nous avait tapé dans l’œil depuis quelque temps. Mais suite a quelques complications. On a dû partir dans le sud un petit moment. En revenant, on a appris que la novice en question était déjà en apprentissage auprès d’un autre Chasseur. »

Malcolm eu alors un petit rire amusé.

«Gwen en a toujours voulus à Morrigan de nous avoir fait ce tour de cochon. Mais bon, c’est la vie. »

Il se gratta de nouveau la tête avant de reprendre.

« Et si on préparait le campement ? Je vais chercher du bois pour le feu. »

Quelques heures plus tard, deux tentes étaient montées et un feu de camp crépitait avec vivacité. L'odeur des lapins ramenée par la meute embaumée l'air et rappelait à Leïla oh combien son estomac était vide. Toute la meute sauf Kenrig, partie patrouiller les alentours, était réunie autours du feu et se chamaillait comme à leur habitude. Échangeant plaisanteries et piques amicales. Malcolm était à l'écart du feu de camp. Penché au dessus de Gwen. Il levait par intermittence les yeux au ciel comme si il attendait quelque chose. Nïuk le surveillait du coin de l’œil sans pour autant perdre une miette du spectacle qu'offrait Shuski et Rees. La louve était entrain de serrer la tête de son cadet dans le creux de son bras tout en lui frottant vigoureusement le cuir chevelu de sa main libre.

« Ket seg Rees. Me seen tou scrawl zas gosh skash. Me tink tou chee yumi eya . »
(Quel séducteur Rees. A te voire sauter sur cette grosse primate femelle. J'ai crue que tu avais le béguin pour elle.)

« Pfff tou growl growl mush ot yumi me. Sot kelt tou tink aï bee rilt. Sat bee win.
(Tu la ramènes beaucoup sur moi et mes amourettes. Avoue-le que tu me trouves irrésistible. Ça ira plus vite)

Wenf et Nïuk éclatèrent de rire, bientôt suivit par Shuski, qui après avoir relâché son cadet, lui envoya un amical direct du droit dans l'épaule. Rees, quand a lui, arborait un petit sourire victorieux.

« Ate Falveg. Personne craindre toi si entendre gargouillis. »

Nïuk tendait une cuisse de lapin dégoulinante de graisse à notre héroïne.


Dernière édition par Admin le Jeu 1 Déc - 2:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arcadia.forumgratuit.fr
Leïla

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 24/09/2015
Age : 23

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Leïla
Profession: Chasseresse
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois : Leïla   Lun 28 Nov - 11:50

Leïla écouta attentivement Malcolm est pris le traqueur qui lui était tendu. Elle en avait rarement vu. En effet, rechercher les gens n'étaient pas le genre de mission qu'elle accomplissait avec Morrigan. Elle fut sorti de ses pensées par une réflexion du chasseur.
*Prendre un novice "prométeur". Tour de cochon de la part de Morrigan? Mais, il parle de moi ?*
Avant de pouvoir poser la question, elle vit Malcolm se lever et partir chercher du bois pour le feu.
Elle jeta un coup d'oeil à Gwendolyn. Elle n'avait pas l'air en forme, mais les soins prodigués avaient l'air d'être efficasses.

Niuk s'avança alors vers elle :
"Falveg, quoi nous faire? Où parti skash?"
"Il est parti chercher du  bois pour le feu. Il commence à faire frais, on devrait se séparer et monter un camp de fortune histoire de pas avoir froid cette nuit. Avec Wenf on va aller chasser. Tu as qu'à amener Shuski et Rees afin d'aller chercher des branches pour nous faire quelques abris. Kenrig aura qu'à rester pour surveiiller la blessée", répondit gentiment Leïla.
Ce n'était pas dans son habitude de commander la meute mais étant dans Grimwood, Leïla préférait tout mettre de son côté pour survivre et retrouver Morrigan au plus vite. Il était donc nécessaire de passer une bonne nuit de sommeil ou du moins bien dormir entre chaque tours de garde. Niuk regarda Leïla approuva et s'exécuta. A croire qu'elle sentait l'importance de cette mission et le poids reposant sur les épaules de Leïla.  

Elle sentit une main se poser sur son épaule. C'était Wenf, un grand sourire illuminait sont visage. Il adorait chasser. Ils partirent donc à la recherche de gibier. Tout à coup Wenf lui fit signe de la main et lui montra un lapin en train de grignoter quelques feuilles. Leïla vit son ami se tapir et avancer lentement vers sa proie. Leïla dégaina un couteau de lancé et avec un mouvement précis visa et lança son arme en direction du lapin. Au même moment elle vit Wenf bondir sur l'animal. Quelle ne fut pas sa déception lorsqu'il apperçu le couteau enfoncé dans le flan du rongeur. Dur de savoir qui avait atteint la cible le 1er mais ce n'était pas le plus important. Wenf pris un air contrarié :
"Lass"
(voleuse)
"Tu avais qu'à être plus rapide!", répondit Leïla amusée
"Kisha !" (Tricheuse), rétorqua Wenf en lui rendant son couteau, "Uratha at ug hun. Tou eed hun vi spil. Nay aï." (Les loup-garou sont de grand chasseurs. Toi tu a besoin d'un dard pour chasser. Moi pas.) ,rajouta-t-il avec fierté.
"Encore heureux", dit Leïla en riant,"Tu imagines un loup qui ne sait pas chasser et qui fait tellement de bruit qu'il ferait fuir un ours?"
Ils se mirent à rire. Ils reprirent leur partie de chasse.

Dès leur retour au camp, ils virent le reste de la meute en train de réaliser des abris précaires. Ils n'étaient pas des maitres constructeurs mais faire des petits abris contre le vent et la pluie étaient dans leurs cordes. Malcolm était revenu et s'occupait du feu. Une fois deux tentes montées, Rees fondit sur les lapins posés par terre. Leïla poussa un petit crit pour le stoper. Rees la regarda tristement.
"Il faut les réparer avant de les manger, d'une c'est meilleur et de deux la viande cru peu véhiculer des maladies", lui souffla affectueusement Leïla
"On fait comment alors?", interroga Rees
Leïla expliqua à Rees comment elle enlevait la peau des lapins, comment elle les vidaient afin de les faire cuire sur une petite broche. Elle proposa au louveteau de venir chercher quelques plantes aromatiques qu'elle avait repérée près du campement afin de réaliser un bon bouillon pour imbiber la viande.

Une bonne odeur embaumée bientôt le camp. Shuski et Rees étaient comme à leur habitude en train de se chamailler. Leïla trouvait toujours ces jeux touchant et chaleureux. Elle ne se sentait bien et chez elle que quand sa meute était dans les parages. Peu après elle vit Wenf prendre un morceau de lapin et partir dans la forêt probablement dans le but de trouver Kenrig.
Leïla mangea goulument son lapin puis elle se leva et apporta une cuisse à Malcolm. Il était penché au dessus de Gwendolyn et levait régulièrement les yeux vers le ciel. Lorsqu' il l'apperçu il accepta la viande avec plaisir.
"Malcolm, vous parliez de moi tout à l'heure? Cette recrue finalement entrainée par Morrigan..." , elle s'intérompa lorsqu'elle vit Malcolm lever de nouveau les yeux vers le ciel. "Vous faîte quoi exactement?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 15
Date d'inscription : 24/08/2015

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois : Leïla   Mer 7 Déc - 19:46

Toujours souriant comme à son habitude, Malcolm lui répondit en montrant du doigt le ciel nuageux que l'on apercevait entre les branches des arbres.

« J'attends que la lune soit bien visible dans le ciel. Sans la lumière de la lune, ceci risque de ne pas avoir beaucoup d 'effet. »

Il sortie de sa poche une petite fiole d'un liquide bleuté, légèrement fluorescent.

« Ce sont des Larmes Lunaires. Un vieil ermite nous a remis ce flacon en guise de paiement l'année dernière. Je ne sais pas comment il s'en ai procuré et encore moins si il en connaissait la valeur. »

Leïla avait déjà entendu parlé de cette substance quasi-miraculeuse. Il était extrêmement difficile de s'en procuré tant le procédé de récolte était complexe et contraignant. Mais on prêté aux Larmes Lunaires de nombreuses propriétés curatives surnaturelles. La rareté de la substance ne permettait pas une documentation précises des effets en question, et il était souvent difficile de faire la différence entre les faits et l'imagination populaire. Mais il ne faisait aucun doute que guérir la blessure de Gwendolyn était largement dans le domaine du possible.

« J'ai déjà assisté à ce qu'une simple gorgée pouvait faire. Une seul et unique goutte devrait largement suffire dans le cas présent. »

C'est à ce moment précis que les nuages s'écartère et que la lune put apparaître dans le ciel nocturne.
Voyant cela Malcolm déboucha délicatement le bouchon du flacon. Le liquide, auparavant légèrement fluorescent, rayonnait à présent d'une lueur bleu turquoise. Illuminant le visage concentré de Malcolm alors qu'il laissait glissé une minuscules gouttes de la précieuse substance entre les lèvres entre-ouverte de Gwendolyne qui fut prise d'un léger frisson.

« Bon et bien il n'y a plus qu'a attendre. Tu devrais rejoindre les autres, je vais rester avec elle. Pour surveiller la guérison. »

Prêt du feu, Kenrig venait de rentrer de sa ronde et s'installa prêt de Rees. Wenf de son coté semblait sur le point de partir pour à son tour monter la garde. Il fit un petit signe de main à Leïla avant de se changer en loup à la fourrure grise et disparaître dans l'obscurité. Shuski était entrain d'imité le cris de différent oiseaux avec succées tandis que Rees applaudissait en rigolant. Nïuk c'était quand à elle éloigné du campement et regardait le ciel nocturne assise en tailleurs sur un rochers. Elle semblait fredonner une sorte de berceuse tout en observant la lune avec une expression de sérénité sur le visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arcadia.forumgratuit.fr
Leïla

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 24/09/2015
Age : 23

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Leïla
Profession: Chasseresse
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois : Leïla   Dim 18 Déc - 17:26

A la vue de la substance Leïla ne put s’empêcher de pousser un petit cri de surprise. Ce liquide était d’une telle rareté que même notre féru de potions et onguents ne connaissait ni ses origines ni sa composition. Des Larmes Lunaires, rien que le nom était mystérieux. Leïla observa le rituel de guérison.
“ Je ne voudrais pas abuser mais serrait il possible d'avoir ne serait-ce qu’une goutte de cette mixture? Elle m’intrigue énormément et j’aimerai beaucoup pourvoir l’étudier de retour à la guilde.”, demanda-t-elle poliement.
Quelques minutes plus tard Leïla retourna auprès de la meute. Elle fit un sourire à Wenf lorsqu'elle l'aperçu se changer en loup. Elle rejoignit Niuk. La nuit était magnifique, et la berceuse que chantonnait la louve était apaisante. Lorsqu'elle aperçu Leïla elle s’interrompit :
“Falveg! Toi aller bien?”
“Oui je voulais simplement te remercier pour ton soutien et ton aide. Ça compte énormément pour moi que toi et une partie de la meute m’accompagnent pour trouver Morrigan.”,répondit Leïla, la voix pleine de douceur.
“Normal Falveg, toi soeur nous t'aider.”
Après quelques minutes Leïla décida d'aller dormir afin de pouvoir assurer son tour de garde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 15
Date d'inscription : 24/08/2015

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois : Leïla   Jeu 5 Jan - 21:19

Le lendemain matin, Leïla se réveilla au doux son des grognements et des insultes.

« Toi veut mourir Skash !? »

« T'as une grande gueule boule de poil. Mais est-ce que t'as les crocs qui vont avec ? »

Au milieu du campement Niuk et Gwen, qui avait dût reprendre conscience durant la nuit, se faisaient face. L'une sous forme de demi-homme, les muscles tendus et prête à bondir, l'autre un sourire narquois sur les lèvres et une main négligemment posée sur la garde de son épée. Entre les deux Wenf et Malcolm semblait tenter de calmer le jeu.

« Gwen arrête tes enfantillages. »

« Ita Niuk. »
(Calme toi Niuk)

Les deux femmes ne semblaient pas prêtes à lâcher le morceau pour autant.

« Que j’arrête ? C'est « elle » qui à un problème avec moi, pas l'inverse. »

«Toi insulter Ashanir ! Tu recommences, tu meurs. »

«Je vais me gêner tient ! Le jours où je lécherai les bottes de cette pouffiasse prétentieuse pour faire plaisir à une groupie qui aime rouler des mécaniques est pas encore arrivé. J'ai encore un minimum de fierté. »

« Moi avoir prévenue toi ! Nodak yumi kekat !»
(Une insulte en lupin que l'on ne traduira pas mais qui traite des relations incestueuses de la cible avec des bovins)

« Nuik ! »

« Oh mon dieu je tremble de peur ! Les sales clébards dans ton genre j'aime bien les dresser ... »

« Gwen maintenant tu te tais ! »

« Mais ... »

« Mais quoi ? On est pas ici pour ça ! On est ici pour elle ! »

Malcolm termina sa tirade en pointant Leïla du doigt. Tout les autres se rendirent alors compte de la présence de celle-ci. Niuk se retourna alors en reniflant d'un air dédaigneux et partit dans les bois. Gwen étudia Leîla du regard quelques secondes, une expression indéchiffrable sur le visage, puis commença à ranger le campement. Wenf et Malcolm, quand à eux, vinrent à la rencontre de Leïla.

« Oïji Falveg. Tou deerm gwe ? »
(Bonjours Cheveux de Corbeaux. Tu a bien dormi ?)

« Salut gamine. Désolé pour le boucan. Je sens que le voyage va être relaxant ... »

Les jours suivant furent plutôt monotones. La meute partait devant durant la journée, ne laissant que Rees ou Shuski avec les trois chasseurs, et revenait le soir pour aider à l’installation du campement. La cadence était rapide et ne laissait que peu de place à la discussion. Le soir venu, Niuk et Gwen s'évitaient comme la peste. Et cette dernière restait généralement à l'écart du groupe. Malcolm quand à lui s’intéressa poliment aux membres de la meute, s'informant sur eux et sur les garous en général, et trouva un interlocuteur de qualité en la personne de Rees. Leïla dût souvent faire office d’interprète le soir venu. Le groupe dû faire quelques détours afin d'éviter certaines zones présentées comme « pas recommandable » par Niuk. Et mis à part quelques rencontres avec la faune locale, le voyage se déroula sans encombre.
Le 3éme jours pourtant, Leïla fit un rêve des plus étranges.
Elle ouvrit les yeux pour voir le campement désert. Le feu était éteint et seule une étrange lueur verdâtre d'origine inconnue permettait de se repérer. Les arbres aussi paraissaient différents, plus grands, plus menaçant, bruissant dans une brise inexistante, leur tronc grinçait sans qu'aucun mouvement ne fut visible. Un murmure se fit alors entendre.

« Falveg ... »

Cherchant l'origine de cette appel. Leïla s’enfonça dans les bois.

« Falveg ... »

Aprés plusieurs minutes de marche dans l’atmosphère oppressante de cette forêt elle crut apercevoir une ombre menaçante entre les arbres mais qui disparue aussitôt.

« Falveg. »

L'ombre fit plusieurs fois sont apparition. Parfois devant elle, parfois sur sa gauche, sa droite ou bien derrière elle.

« Falveg. »

Ce n'était plus un murmure cette fois mais une voix étrange et inconnue, presque un grognement. Leïla se mit alors courir. Ne sachant pas si elle chassait ou fuyait l'imposante silhouette ténébreuse qu'elle ne faisait que deviner.

« Falveg ! »

C'est alors qu'au détour d'un arbre elle se retrouva nez à nez avec une masse ténébreuse immense et oppressante. Un sorte de brume d'obscurité pure dont les volutes semblaient s'étendre comme autant de tentacules tentant de saisir tout ce qui auraient la mauvaise idée de s'approcher. Et c'est alors qu'elle s'éveilla. Le rêve revint toute les nuits suivante.
Les jours suivant le paysage commença à changer. La forêt se fit beaucoup plus dense et obscure, le rythme en fut ralenti et l'humeur de la meute se fit plus sombre. Les garous ne s'éloignaient plus durant la journée et Niuk expliqua qu'à présent ils entraient au cœur même de Grimwood. La frontière des territoires garous à l'intérieur de la forêt.

« A partir d'ici territoires des esprits. Étrangers pas bienvenus ici. Restez groupés si pas vouloir mourir. »

Les trois chasseurs savaient très bien ce que cela signifiait. Si ces lieux étaient considérés comme dangereux même par les Garous. Alors cela voulait dire que les chances de survie de toute les autres créatures présentes venaient d’être drastiquement réduites. Le soir venus, le campement fut silencieux. L’atmosphère pesante des lieux semblait venir à bout de toute tentative de conversation. Il fut tout de même convenu que les gardes se ferait deux par deux et sans s'éloigner du campement. Leïla devait prendre le dernier quart avec Gwen.
Cette nuit là, le rêve fut différent. Tout se déroula de la même façon mais en lieu et place de l'inquiétante obscurité, un immense loup noir comme la nuit lui fit face. Silencieux, il était assis et l'observait avec des yeux d'où suintait les étranges ténèbres que Leïla commençait à bien connaître. Après quelques secondes, il se leva et s'éloigna dans le bois. Comme envoûtée, Leïla le suivit, ici les arbres paraissaient différents, plus ternes et âgés, un épais mucus verdâtre suintant de leur écorce. Ils arrivèrent alors à une clairière au centre de laquelle se trouvait un arbre immense et malade, l'étrange mucus formant une marre au pied de celui-ci. Au milieu de cette marre, on pouvait voir un rocher où se trouvait une personne assise en tailleur. Les mains posées sur les genoux et les yeux fermés. Leïla reconnue immédiatement Morrigan et s’arrêta à l'entré de la clairière, incapable d'aller plus loin. L'immense loup continua sont chemin et bondit sur le rocher. Il vint s'allonger derrière le maître de Leïla, l’entourant de son épaisse fourrure. Il s'immobilisa alors et fixa notre héroïne de son étrange regard avant de les fermer, comme pour s’endormir.
Leïla ouvrit alors les yeux. Gwen était accroupie à ses cotés et lui fit signe avec la tête de la suivre. Une fois éloignées de quelques mètres du campement. Gwen s'assit sur une pierre et commença à scruter l'obscurité.

« T'as le sommeil lourd on dirait. Ton « maître » t'as jamais appris à dormir que d'un œil ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arcadia.forumgratuit.fr
Leïla

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 24/09/2015
Age : 23

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Leïla
Profession: Chasseresse
Signes particuliers:

MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois : Leïla   Jeu 26 Jan - 21:54

Leïla se leva l’esprit encore embrumé par les échos de voix provenant du camp. Lorsqu’elle reprit ses esprits, elle vit tous les regards tournés vers elle. Elle vit alors Wenf et Malcolm s’avancer vers elle.

« … », répondit-elle, en souriant, à Wenf
(Le réveil fut quelque peu brutal mais oui merci)

Elle se tourna vers Malcolm et lui dit :
« Gwen à l’air d’avoir retrouvé la forme… »

Leïla profita des jours suivant pour s’entrainer au lancé de couteaux. Elle demanda également à Malcolm de s’entrainer avec elle au combat rapproché. Gwen ne se gêna pas pour faire quelques remarques froides certes mais toujours justifiées, sur la posture de combat de la jeune fille. Ce n’était pas le point fort de notre héroïne. Cependant, elle considérait que parfaire ses techniques de self-defense pourrait lui permettre de mieux contrôler sa mutation. En effet c’est avant tout la peur qui déclenchait ses pouvoirs. Jusqu’à maintenant aucun de ses adversaires n’avait réussi à l’atteindre avant de finir mal, dirons-nous. Elle restait persuadée que si elle savait mieux se défendre au corps à corps, elle paniquerait moins en voyant un ennemi fondre sur elle et l’issue du combat serait surement moins dévastatrice.

Après quelques jours, Leïla commença à faire le même rêve toutes nuits. Elle décida d’en parler à Niuk. Celle-ci lui conseilla d’aller en parler à Rees. Ce dernier la rassura en lui disant que ces rêves n’avaient pas forcement grande signification. Cependant il lui conseilla de prêter attention au moindre changement.
Le changement d’ambiance plaisait bien à Leïla. Elle n’en restait pas moins vigilante. Un soir, elle partit se reposer avant son tour de garde. Elle fut sortie de son rêve par Gwen.

« Désolé, je faisais un rêve étrange… », murmura Leïla
« Un rêve ? », répondit Gwen avec un sourire narquois.
« Oui, un loup me menait à Morrigan… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Promenons-nous dans les bois : Leïla   

Revenir en haut Aller en bas
 
Promenons-nous dans les bois : Leïla
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois... [Privé]
» Promenons nous dans les bois , pendant que le loup n'y est pas ~PV Yû
» Un, deux, trois promenons-nous dans les bois ♫
» [Défi] Promenons nous dans les bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques d'Arcadia :: Arcadia :: Nerynile-
Sauter vers: